Page 2 of 4

Nouvelles du Carmel de Bangui RCA

Un Noël en retard et  des rêves aussi grands que des arbres

Newsletter du Carmel de Bangui n ° 20 – 26 janvier 2018

        Où est-il écrit que Noël doit être célébré forcement le 25 décembre? Sur le calendrier, répondront les plus diligents de mes lecteurs. Vous avez raison. Chaque calendrier – du plus sacré au plus profane – affiche un beau 25 dans la page de décembre, tout rouge, pour rappeler – aux plus dévoués et aux plus distraits – que le personnage le plus intéressant de l’histoire est né ce jour-là. Mais dans la forêt – malgré les calendriers et les experts en liturgie – Noël arrive quand arrive le missionnaire. Et si vous avez un peu de temps, je voudrais vous raconter mon deuxième Noël célébré dans la forêt du fleuve Congo, qui est la plus grande du monde, après la forêt amazonienne.

Read More

Crise sécuritaire à Markounda (Ouham)

03/01/2018 19:56:58: Centrafrique :

Crise sécuritaire à Markounda (Ouham)

Joseph Decalo

MARKOUNDA  [LNC] – La célébration du réveillon du nouvel an dans cette ville du Nord-Ouest de la RCA l’aura été sous les bruits des bottes et des crépitements des armes. Des groupe armés rebelles la menaceraient, dans une situation encore très confuse.

Séléka, R.J ou/et Anti-Balaka ? Des  combats ont lieu actuellement entre ces groupes à moins d’une dizaine de km de Markounda, et risquent d’y déborder. Les identifications de ces bandes rebelles ne sont pas encore confirmées.

Read More

Témoignages d’enfants soldats à Berberati

Voir le projet de réinsertion sociale soutenu par l’association José del Río

  Témoignages Garcons-Filles ex Antibalaka

C’était un matin. Nous étions nombreux les enfants au centre du village auprès du marché et dans les quartiers. Des hommes armes sont arrivés, ils parlaient arabe, ils ont commencé à tirer, ils étaient nombreux, ils nous ont attrapé une vingtaine.

Obligé à monter sur un Camion. Nous sommes arrivés à Bangui et tout de suite ils nous ont enfermés dans un Container sans nous donner à manger ni boire. Nous tous nous avons commencé à taper fort sur les parois du container, mais personne n’ouvrait. J’ai vu  mes amis mourir l’un après l’autre…je pleurais. L’odeur était devenu insupportable…j’ai continué à taper, à donner des coups de pieds, mais je perdais mes forces… Finalement un militaire Seleka m’a ouvert ; il m’a giflé ; après il avait besoin des cigarettes, il m’a envoyé les acheter. J’ai ainsi profité de m’enfouir.

J’avais beaucoup de haine dans mon cœur, je ne pouvais pas accepter la mort de tous mes amis. A’ l’arrivée des Antibalaka je suis entré chez eux. Ils m’ont vacciné, j’ai fait le combat pour me venger.

Read More

Nouvelles du Carmel de Bangui RCA

Nouvelles du Carmel de Bangui, nº 18 – 7 septembre de 2017

Bonjour !

 

Cette fois-ci, les nouvelles – et surtout les photos – n’arrivent pas de Centrafrique mais du Cameroun, d’où je suis rentré il y a quelques semaines.

Le but officiel de mon voyage était une rencontre de nos jeunes en formation avec nos confrères de Yaoundé, la capitale du Cameroun. La session, dont le thème était la doctrine de Saint Jean de la Croix, a été animée par le Père Jean-Baptiste, carme français d’Alsace, qui est missionnaire au Sénégal et violoniste excellent.

 

Le voyage a duré onze jours. Nous avons parcouru 4000 km. Après notre arrivée à Yaoundé, un confrère qui n’avait jamais entrepris un voyage aussi long, m’a demandé avec un air découragé: « Et maintenant? Comment rentrerons-nous à la maison? » Pour nombre d’entre nous, ce voyage était une « première fois » dans de nombreux domaines: la première fois dans un pays étranger, la première fois qu’ils voyaient un train, un viaduc, un tunnel, le trafic intense d’une ville enchevêtrée et compliquée comme Yaoundé, un autocar à deux étages, un pétrolier, une montagne et surtout la mer, en l’occurrence le grand océan Atlantique.

Read More

Nouvelles du Carmel de Bangui RCA

Nouvelles de Bangui n° 17 – le 5 mars 2017

Chers amis,

Je vous écris pour vous annoncer une nouvelle importante: tous les réfugiés sont rentrés chez eux! Oui, vous avez bien lu: tous. Après trois ans et trois mois, s’achève ici une aventure qui avait débuté le 5 décembre 2013. Ce message est le dernier épisode de l’histoire de notre couvent devenu à l’improviste un camp de réfugiés.

A partir du mois de janvier, un projet financé par le Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations Unies en coopération avec le gouvernement centrafricain et d’autres partenaires, a permis à tous nos déplacés (et à ceux, beaucoup plus nombreux, qui avaient trouvé refuge aux alentours de l’aéroport de Bangui) de pouvoir finalement rentrer dans les quartiers de la ville et de reprendre une vie normale.

Read More

À Bocaranga, les sœurs de la Charité racontent

SUITE DES EVENEMENTS DE BOCARANGA

 

VENDREDI 3 FEVRIER 2017

La nuit a été infructueuse, le sommeil tardait à venir. Nous étions attentives à tous les petits bruits.

Enfin l’aurore se lève, un vent capricieux fait danser les branches des arbres. Nous entendons des cris… Des femmes pleurent leurs morts, les disparus… Bocaranga ne cesse de crier sa souffrance… de pleurer.

« Ton peuple Seigneur est dispersé dans la brousse, sans abris, sans nourriture, sans médicaments, sans couvertures pour se couvrir, abandonnés à leur sort dans un nature sauvage… »

Read More

Des nouvelles dramatiques de Bocaranga (Centrafrique)

Bocaranga, le 2 février 2017

Bien chères Mère Nunzia et sœur Paola Neloumta, chères sœurs, amies et amis.

Voici ce qui s’est passé hier, 2 février, à Bocaranga, ce que nous avons vécu avec la population :

Aux premières lueurs de l’aube, j’étais en train d’aller à la Messe. Il était 6h moins 10. Sortie par le petit portail j’ai entendu des pas derrière moi, je ne me suis pas tournée car je pensais que c’était des gens qui venaient à la messe. Tout à coup, quelqu’un m’a tapé sur l’épaule, je me suis tournée et j’ai vu un grand gaillard devant moi et toute une colonne de Bororos puissamment armés.

Read More

Nouvelles du Carmel de Bangui RCA

Nouvelles du Carmel de Bangui n° 16 – le 23 décembre 2016

Chers amis,

Je suis presque sûr de deviner votre première question: « Combien de réfugiés y a-t-il au Carmel en ce moment? ». Avant de répondre à cette question légitime, je vais vous dire combien il y a de frères. Leur nombre a heureusement plus augmenté que le nombre des réfugiés.

Depuis septembre, notre communauté est formée de 21 personnes: 4 pères, 11 frères étudiants, 1 postulant et 5 pré-novices. Nous n’avions jamais été aussi nombreux ! Il y a tout d’abord un père de plus: le Père Arland venu aider notre communauté après avoir terminé ses études en Italie. Le nombred’étudiants a presque doublé avec l’arrivée de 6 jeunes frères ayant achevé leur noviciat à Bouar et qui commencent leurs études au Carmel. L’âge moyen est de 26 ans ; nous sommes probablement l’une des plus jeunes communautés de l’Ordre. Heureusement que le Père Anastasio, fondateur duCarmel, rend parfois visite à sa mission la plus aimée. Avec ses presque 80 ans, il fait monter la moyenne d’âge… mais lorsqu’il s’agit d‘enthousiasme,d’initiative et d‘amour pour l’Afrique, personne n’arrive à le battre!

Read More

Canonisation de José Del Río

A Rome, le 16 octobre 2016

Voir la page José Del Río

drapeau canonisation.JPG

Read More

Visite de Mariagrazia à la maison famille Liberata

Lire son récit à la page Liberata

img_2167

Page 2 of 4

Powered by WordPress & Theme by Anders Norén